La banque en ligne avec Boursorama

La banque en ligne avec Boursorama

Si la plupart des gens craignent de s’ouvrir aux services bancaires, c’est parce qu’ils ne veulent pas être victime d’un désarroi les mettant en contradiction avec les banquiers, car les risques sont nombreux en dehors des atouts qui existent en milieu bancaire. Cependant toute banque en ligne en l’exemple de Boursorama est soumise à certains devoirs en plus de faire la promotion de ses activités.

La banque en ligne prône parmi tant d’autres principes, une autonomie dans l’utilisation des services en faveur du client. Cette autonomie est perçue dans le sens assez large dans la mesure où le client a la possibilité de manipuler son compte en faisant un suivi de près sur les mouvements financiers effectués. Amener le client à mieux contrôler ses sorties et ses entrées d’argent en faisant attention à ses finances, est devenu comme une mission indirecte de la banque en ligne par rapport aux outils qu’elle propose au client (notification des mouvements bancaires ou services d’alerte par email ou par SMS). C’est dans le but de protéger le client que la banque a intérêt à offrir des services conséquents. Et Boursorama assure tant bien ce côté protecteur incitant le client à une gestion rationnelle de ses fonds.

Un autre côté protecteur relevant d’une banque en ligne peut consister à ne pas exposer sa clientèle aux quelconques risques. Ce cas est fréquent lorsqu’un client fait face à certaines situations irrégulières (chèques impayés, impossibilités d’honorer aux engagements bancaires…). Pour éviter les situations pareilles, Boursorama a instauré le système des plafonds aussi bien dans le cadre de demande des crédits.

La protection de la banque consiste par ailleurs aussi à baisser les prix des opérations bancaires et à ne pas tenir compte des frais lorsqu’un client souscrit à certains services (émission des chèques, retraits dans les GAB dans la zone SEPA, ouverture de compte, délivrance des cartes bancaires).